Les Butandings (whale sharks) de Donsol

Les Philippines!
Population: 100 million
Monnaie: Pesos Philippines (PHP). $1 canadien = 35 Pesos.
Religion: Catholique
Langues: Tagalog (langue officiel, un mélange d’espagnol, anglais et autre), Bicol (dialecte dans le sud-est de Luzon), Anglais (enseignée dans les écoles. Leur niveau d’anglais est très haut, alors on pouvait communiquer avec presque tout le monde), et plusieurs autres dialectes!
Histoire: Colonisée par les espagnols en 1565. À la fin de la guerre Espagnole-Américaine en 1898, les États-Unis ont prit possession des Philippines. Ils étaient un endroit très important pour les américains pendant la deuxième guerre mondiale. Les Philippines ont eu leur indépendance des États-Unis en 1946. L’influence Américaine est très évident partout, avec l’anglais et le basketball!

Comme d’habitude, notre horaire de vol de Bali à Manila était horrible. Départ de Denpasar à minuit, et arrivée à Manila à 4h. On ne savait pas qu’est ce qu’on allait faire aux Philippines, mais on a lu qu’il y avait des bonnes choses à faire dans la région de Legazpi. C’est dans le sud de l’ile Luzon, la même île que Manila. Legazpi est au moins 10 heures de Manila dans un autobus, mais seulement une heure de vol. Après une nuit sans sommeil, un long voyage en autobus n’était pas très invitant. Et, le vol était vraiment peu cher… alors on a choisi l’avion.
Dans l’aéroport de Legazpi, un couple suisse nous a approché. Ils nous ont demandé si on allait à Donsol, comme eux. On avait aucune idée de quoi on allait faire, alors on a décidé de partager un transport avec eux et aller à Donsol. On a trouvé quelques autres personnes qui allaient à Donsol, et une heure plus tard on était là.
La chose à faire à Donsol c’est nager avec les requins-baleines, ou “Butandings” dans la langue locale. Il y a plusieurs butandings dans la baie de Donsol, et il y a des bateaux qui peuvent t’ammener pour les voir. Puisque c’est une région marine protégé, c’est organisé par le gouvernement. Après qu’on a trouvé un accommodation à Donsol, on s’est organisé pour notre “Butanding Interaction” qu’on allait faire le prochain matin.
Le système est très organisé. Chaque bateau est pour 6 personnes, alors on a partagé le bateau avec Omar et Tanja, les suisses qu’on a rencontré à l’aéroport. Sur chaque bateau, il y a un “Butanding Interaction Officer” (BIO), un guide de snorkeling qui peut trouver les butandings. Il faut regarder un vidéo de sécurité avec des règlements pour s’assurer qu’on ne fait pas peur au butandings, par example:
-6 personnes par bateau
-1 BIO par bateau
-1 bateau/6 personnes par butanding
-Il faut garder 3m de distance entre toi et le butanding
-Interdit de nager en avant du butanding.
C’est vraiment “l’écotourisme”! Quand la baie est devenue un endroit protégé, plusieurs pêcheurs ont perdu leur emploi, alors le gouvernement leur a donné le travail de BIO. Ça montre qu’un écosystème vivant va attirer les touristes qui vont payer pour voir, alors il ne faut pas détruire la nature pour gagner de l’argent.

image
Voici notre BIO.
image
Les bateaux ont l'air comme ça

Le matin, on s’est rendu au bureau de butandings. On a regardé le vidéo, et on a rencontré notre BIO. On était tous très excité!

image
À peu près 10 autres bateaux sont partis en même temps que nous!
image
Nous voici avec Omar et Tanja sur notre bateau.

Les butandings/requins-baleines sont les poissons les plus grands du mondes. Ils peuvent atteindre 14 mètres de longueur! Mais, ils ne sont pas dangereux du tout, parce qu’ils mangent seulement le plancton et l’algue. Ils vivent dans les eaux tropicales autour du monde. L’espèce est considéré comme vulnérable.
Les BIO cherchent pour les butandings. Apparemment, ils peuvent voir un ombre sous l’eau!
Un autre bateau a trouvé un butanding, mais on ne pouvait pas leur joindre dans l’eau, à cause du règlement d’un bateau par requin. On a cherché pendant 3 heures mais malheureusement on n’a rien trouvé.
Mais une partie du prix était le tarif du parc national, et c’est bon pour 5 jours. Alors aller chercher pour les butandings une deuxième fois serait moins cher. On a tous décidé qu’on allait rester une autre journée et essayer encore!
La deuxième journée, on s’est réveillé super excité! On s’est rendu aux bateaux, mais on n’avait pas besoin de regarder le vidéo encore. On a été assigné un différent bateau et BIO cette fois.
Ça n’a pas prit longtemps à trouver un butanding cette fois! Même s’il y avait deux bateaux déjà là, notre BIO s’en fichait. On était un peu confus avec les règlements, mais quand on est entré dans l’eau, on a vu ça:

image
Le butanding était énorme: 7 mètres! Mais pour un butanding, c'est moyen.

image

image
Elle nage proche à la surface parce que c'est là où se trouve le plancton.
image
On était tellement content! ON A VU UN BUTANDING!!!

Wow… incroyable! On a nagé avec lui pendant 10 minutes avant de retourner sur le bateau.

image

Le BIO a cherché pour un autre requin-baleine sans succès, et finalement on est retourné au butanding original. Mais il y avait trop de personnes, alors c’était difficile de l’apprécier.

image
Voyez, toutes ces personnes sont autour d'un requin! Le pauvre!

Même les BIO brisaient le règlement de 3 mètres. Notre BIO a dit “Quand il y a plusieurs butandings, on adhère au règlements. Mais quand il y a juste un, on s’en fiche”. Intéressant… le jour avant, le BIO était plus conservateur, il a suivi les règlements, et on n’a pas vu un butanding. La deuxième journée, on a brisé les règles, mais on en a vu. Maintenant on est plus intéressé à les protéger. Mais quelles sont les effets négatifs sur les butandings? À l’avis d’Angela Quiros qui a fait des recherches à ce sujet, les touristes qui nagent autour d’eux font que les butandings sont plus inclinés à plonger, ou changer de direction soudainement. Puisqu’ils mangent seulement le plancton, l’algue et des autres choses microscopiques, ils doivent économiser leur énergie, alors cette sorte de comportement n’est pas naturelle. Qu’est ce que vous pensez? Comment est ce qu’on peut mélanger le tourisme avec le bien-être du butanding? Cette expérience nous a fait penser à Tortuguero, Costa Rica quand on a vu le procès d’une tortue de mer pondre ses oeufs. On était dans un groupe avec un guide, et on pouvait seulement regarder la tortue pour 30 secondes à la fois. Après, il fallait laisser un autre groupe la voir. Ce n’était pas très relaxe, mais au moins c’est pas trop stressant pour la tortue. Peut-être que les BIO pourraient apprendre des guides de Tortuguero…? On va écrire une lettre au gouvernement à propos de notre expérience, alors laissez-moi savoir ce que vous pensez! Est ce que c’est possible d’avoir une industrie de tourisme et en même temps un écosystème vivant?
Même si on se sent un peu mal qu’on a peut-être agacé le butanding, on a encore vraiment aimé notre temps à Donsol avec ces géants de l’eau. Nager avec le plus grand poisson du monde est une expérience que je ne vais jamais oublier, et je pense aussi que c’est la preuve que j’ai surmonté ma peur des poissons!

image

Kaia

Advertisements

One thought on “Les Butandings (whale sharks) de Donsol”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s